Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

INFOS de l'association

Association de consommateurs, de locataires, …

La Confédération Syndicale des Familles  

6 rue du Maréchal JUIN  64000 PAU  

Tél : 05 59 84 19 42    

csf.pau@free.fr

NOS PERMANENCES

Règlement litiges de la consommation et du logement : 

  Le mardi et jeudi de  14 h à 16 heures. 

Pour demander un rendez-vous :

  • Par téléphone au  n° 05 59 84 19 42 le mardi et jeudi de 14h à 16h
  • Par sms* au 06 51 81 88 30 (uniquement sms)
  • Par mèl *: csf.pau@free.fr

*avec le texte suivant : Demande RDV : votre nom et prénom - pour les adhérents le n° adhérent – la raison du rdv.

Consignes "covid-19":

Le port du masque, le lavage des mains avec du gel hydroalcoolique disponible à l’entrée de l’association, Ne pas oublier d’amener copie de votre dossier.

Pour obtenir l'autocollant

Dans nos permanences le mardi et jeudi de 14 heures à 16 heures.

Par courrier, nous envoyer une enveloppe timbrée avec votre adresse à l’adresse suivante :

Confédération Syndicale des Familles

Opération démarchage

6 rue Maréchal JUIN

64000 PAU

-----------------------

 ATTENTION ARNAQUE A L'ASSURANCE SANTE

Ne donner aucune information lors de l'entretien téléphonique : pas de nom, adresse, n° de sécurité sociale, date de naissance, et encore moins vos informations bancaires (RIB).

Il faut savoir qu'une simple acceptation orale vaut acceptation.

Notre conseil est valable pour tous les démarchages téléphoniques

 

Aucun organisme (Banque, CPAM, CAF, Trésor Public, opérateurs téléphoniques, distributeur d’énergie, assurance, police, etc) n’est habilité à vous demander vos codes confidentiels, n° de sécurité sociale, références bancaires quel qu’en soit le motif.

 

ALERTE ARNAQUE

Il est important de nous signaler les arnaques sévissant dans le département des Pyrénées-Atlantiques par mèl : csf.pau@free.fr

 

 

XXXXXXXX

Démarchage téléphonique vente de meuble

Invités à se rendre dans un magasin de meubles pour retirer un cadeau et participer à une loterie. Un mode opératoire privilégié de certaines sociétés d’ameublement éphémères, connues pour cibler les personnes âgées et avoir recours à des pratiques commerciales trompeuses et particulièrement agressives.
Exemples : le cadeau promis se révèle de faible valeur. Les prix affichés sont « gonflés » pour faire miroiter une remise exceptionnelle. Les gains de la « loterie » deviennent systématiquement des bons d’achat. Ou encore le non-respect du délai de rétractation légal de 14 jours…

Publié par la csf

Lors du règlement de la succession, l’héritier qui avait une procuration sur les comptes du défunt peut être amené à rendre compte à ses cohéritiers de l’utilisation des fonds qu’il a pu retirer.

C’est ce que vient de rappeler la Cour de cassation à l’occasion d’une affaire où un père avait donné procuration sur ses comptes bancaires à l’une de ses filles. Celle-ci avait procédé à d’importants retraits de fonds. Au décès du parent, ses autres enfants ont demandé et obtenu qu’elle soit condamnée à restituer à la succession les sommes dont elle ne pouvait justifier l’emploi au profit de son père.

Une jurisprudence bien établie reconnait aux héritiers le droit de demander des justifications au mandataire du défunt qui a bénéficié d’une procuration sur les comptes de ce dernier.

Cet héritier peut même être amené à restituer les fonds s’il ne justifie pas les avoir utilisé dans l’intérêt ou pour les besoins du défunt.

En effet, si une procuration permet d’agir sur le compte bancaire d’une autre personne c’est dans l’intérêt de celle-ci et non dans l’intérêt du mandataire.

Dans certains cas, par exemple de manœuvres frauduleuses, cet héritier pourra même se voir reprocher un recel successoral et être privé de sa part sur les fonds ainsi recélés.

     

Source : La lettre d'actualité de service-public.fr n° 625 du 29 novembre 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article